VOYAGE A VÉLO ENTRE CHAUMONT & PARIS

Grenoble 2020

Ce projet collaboratif entre Richard F. et moi-même a été mené sur une petite années, entre rencontres, expositions, et sérigraphie du loporello et des cartes postales à l'atelier Fluo de Fontaine (Grenoble).À travers ce périple, Henri Lacaille nous transmet ses impressions sensibles des différentes villes et paysages qu’il a traversés. Les textes originaux sont accompagnés des illustrations en noir et blanc réalisées d’après la technique de la gravure sur bois. 

____

28 Septembre 1891. Sur le pont des Flâneurs à Chaumont (Haute-Marne), alors que la nuit est encore bien dense, Henri Lacaille enfourche sa bicyclette Clément modèle 1889 et s’apprête à rejoindre Paris où il partagera le dîner du lendemain avec des membres de sa famille.
Fin Mars 2017, au cours du festival de voyage à vélo de Chambéry « Vél ‘osons », son
arrière-petit-fils me parle du carnet de voyage tiré de cet étonnant périple. 27 Juin 2017. Depuis le pont des Flâneurs, mon regard se perd le long des rails de chemin de fer. La photocopie dudit carnet bien en évidence sur ma sacoche de guidon, j’essaie,
en ce petit matin encore frais d’imaginer ce qu’a pu ressentir Henri 126 ans plus tôt. Je parcourerai les mêmes routes que lui. Voyage dans le temps et dans l’espace.
7 Février 2019. Je rencontre Magda suite à son exposition « aux sommets » et lui parle de ce périple sillonnant les grandes plaines de l’Est parisien. Elle en est tout enthousiaste. Le fruit de son travail, tout en horizontalité cette fois-ci, vient sublimer la narration d’Henri en lui apportant comme un supplément d’âme.

Richard F.

 

Le loporello, sa boite, ses pinces à linges et la retranscription du récit // 32 €

Les cartes postales 10x20 cm // 4 €